Malfaçons : comment les éviter lors de travaux ?

Malfaçons

Publié le : 10 mai 20224 mins de lecture

Personne n’est à l’abri des mauvaises surprises. Il y a des moments où lorsqu’on s’engage sur des projets de construction, de rénovation ou de réparation, on prend des décisions pour que tout soit parfait. Puis, la déception arrive. Des anomalies, des imperfections, des incompatibilités avec ce qui est attendu sont constatées. Voici quelques astuces pour les éviter.

Pourquoi est-ce qu’il y a malfaçon ?

Théoriquement, ni le propriétaire, ni l’entrepreneur, ni les exécutants des travaux ne veulent avoir un défaut de construction. Même les cas traités par les cabinets d’expertise malfaçon travaux sont des conflits involontaires. Bien sûr, les arnaqueurs existent, mais souvent, leur marge d’actions est limitée et les cas où ils sont impliqués sont rares.

Pour les nouvelles constructions, la malfaçon vient en général de matériaux de mauvaise qualité. Il arrive aussi que ce soit le résultat d’une mauvaise gestion de chantier ou d’une mauvaise réalisation du plan. L’insuffisance de contrôle des travaux par le maître d’ouvrage peut également en être une cause.

Pour les constructions existantes, la mauvaise adaptation des plans aux spécificités du bâtiment peut en être le principal facteur. La qualité des matériaux utilisés est aussi une cause majeure de malfaçon. De plus, une main-d’œuvre peu qualifiée est une source fréquente de déception dans ce type projets. Quant aux travaux de réparations, les causes sont généralement liées aux mauvaises réalisations du document d’exécution ou à la mauvaise gestion du chantier.

Que faire en prévention ?

La meilleure solution est de prévenir la malfaçon. Les conflits judiciaires durent longtemps et stressent les parties concernées.

Pour cela, vous devez absolument éviter le travail dissimulé. Seules les entreprises déclarées peuvent proposer des garanties en cas de défauts. De même, évitez de payer des acomptes avant d’avoir signé un devis.

Assurez-vous que les professionnels qui travailleront sur votre chantier ont leurs attestations d’assurance. Il faut savoir garder une réserve préventive lors du paiement des frais jusqu’à ce que vous soyez totalement satisfait.

Il est impératif de se souscrire à des assurances contre la malfaçon et d’exiger des garanties aux entreprises. Ainsi, si jamais il y a un contentieux, l’assurance aidera au montage des dossiers et deviendra un atout considérable devant la justice. Pour les entreprises, il est nécessaire de leur demander toutes les certifications qui sont à leur disposition pour s’assurer de leur professionnalisme.

Comment optimiser la communication et le contrôle ?

La solution optimale contre la malfaçon est de recourir à des professionnels ou à des agences d’expertise malfaçon travaux. Choisir de faire des économies en se privant des services d’un architecte professionnel est une très mauvaise idée. Par contre, recourir aux services d’un courtier en travaux est une très bonne idée, car il peut aider à rédiger une convention de construction. Enfin, s’engager personnellement pour contrôler régulièrement les travaux est sans doute la meilleure solution pour éviter les mauvaises surprises.


Plan du site